VLADIMIR-SOUZDAL


VLADIMIR-SOUZDAL
VLADIMIR-SOUZDAL

VLADIMIR-SOUZDAL

La région de Vladimir-Souzdal, située au nord-est du premier État russe unifié, la Russie de Kiev, au-delà d’épaisses forêts, fut appelée à devenir le second centre géopolitique du pays. Vladimir (du nom du prince de Kiev, Vladimir Monomaque) fut fondée sur la rive gauche escarpée de la Kliazma, dans une région peuplée de tribus finno-ougriennes auxquelles vinrent se mêler les Salves aux Xe et XIe siècles. La petite bourgade est transformée en forteresse en 1108 par Vladimir Monomaque. Les villes de Souzdal et de Rostov étaient plus anciennes, mais le prince Iouri Dolgorouki développe l’importance de Vladimir, et son fils André Bogolioubski, prince autoritaire pratiquant une politique centralisatrice, en fait sa capitale au milieu du XIIe siècle. De nombreuses constructions y sont érigées vers 1158-1165; portes d’«or» sur la route de Kiev en 1164, première église de la Dormition (1158-1160). Sous le prince Vsevolod II, Vladimir devient le nouveau centre des terres russes, Kiev, plusieurs fois ravagée, étant entrée dans une période de décadence dont l’épisode le plus tragique sera le sac de la ville lors de l’invasion mongole (1240). La Russie de Vladimir-Souzdal connaîtra deux phases dans sa vie économique, politique et dynastique: d’abord un essor considérable accompagnant la politique de centralisation, ensuite un morcellement et une désagrégation en de nombreuses petites principautés ennemies à l’époque du joug tatare.

Sur le plan culturel et artistique, un style architectural nouveau, rappelant à certains égards l’art roman, se développe dans la Russie de Vladimir-Souzdal: églises au plan en croix grecque et en belle pierre de taille blanche, décorées de frises et de chapiteaux sculptés, de colonnettes, de reliefs méplats; leur portail est en plein cintre: églises de Kidekcha (1152), de Pereïaslavl (1152-1157), palais princier de Bogolioubovo (XIIe s.), église Saint-Dimitri (1194-1197), de la Dormition agrandie en 1185-1198, église de l’Intercession sur la Nerl, chef-d’œuvre de l’architecture européenne (1165), de Saint-Georges à Iouriev Polskoï (1152 et 1234).

La littérature prolonge les traditions héritées de Kiev (chroniques, hagiographie, récits divers). Vladimir perdra son importance historique au XIIIe et au XIVe siècle, avec le développement de Moscou. À l’heure actuelle, Vladimir est un grand centre industriel et touristique. Comme nous l’avons déjà mentionné, Souzdal était une ville plus ancienne que Vladimir, elle existait déjà au XIe siècle (citée comme région en 1024) et fut longtemps le centre d’une principauté indépendante avant d’être réunie à Vladimir. Plus tard, l’Église posséda de grandes propriétés terriennes et de nombreux serfs en terre souzdalienne. Souzdal a conservé une douzaine de monastères (Sauveur, Saint-Euthyme, XIVe-XVIIe s.), déposition du voile (XIIIe-XVIIe s.), intercession (XIVe-XVIIIe s.) et plus de vingt églises des XVIIe-XVIIIe siècles. Là où se dressait le kremlin, on visite l’église de la Nativité de la Vierge (1222-1225) avec ses deux magnifiques doubles portes dites «d’or» gravées à l’eau-forte (1230-1233). Souzdal est un centre agricole et une ville musée qui attire de nombreux touristes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vladimir-Souzdal — La vénération de Theotokos comme sainte protectrice de Vladimir fut introduite par le prince André qui lui dédia de nombreuses égalises et installa dans son palais une icône connue sous le nom de Theotokos de Vladimir …   Wikipédia en Français

  • Principauté de Vladimir Souzdal — Vladimir Souzdal La vénération de Theotokos comme sainte protectrice de Vladimir fut introduite par le prince André qui lui dédia de nombreuses égalises et installa dans son palais une icône connue sous le nom de Theotokos de Vladimir …   Wikipédia en Français

  • Principauté de Vladimir-Souzdal — Владимиро Суздальское княжество Vladimiro Suzdal skoye knyazhestvo ru 1168 – 1389 …   Wikipédia en Français

  • Souzdal — Суздаль …   Wikipédia en Français

  • Vladimir (ville) — Vladimir Владимир …   Wikipédia en Français

  • VLADIMIR Ier SVIATOSLAVITCH — saint (956 env. 1015) Obligé de se réfugier en Scandinavie en 972, à la mort de son père, Sviatoslav, Vladimir réussit à s’imposer commme prince de Kiev, grâce à l’appui d’une troupe varègue (978 980). Là, il étend son autorité sur l’ensemble des …   Encyclopédie Universelle

  • VLADIMIR VSEVOLODOVITCH MONOMAQUE — (1053 1125) grand prince de Kiev (1113 1125) Petit fils de Iaroslav le Sage par son père (Vsevolod) et de Constantin IX Monomaque (d’où le surnom du prince) par sa mère, Vladimir reçoit, en 1078, de son père, devenu grand prince de Kiev, la… …   Encyclopédie Universelle

  • Vladimir II — Monomaque Monomaque après la chasse, toile de Viktor Vasnetsov Vladimir II Monomaque ( Russe: Владимир Мономах; Ukrainien: Володимир Мономах; Baptisé sous le nom chrétien de Vassili, ou Basileios) …   Wikipédia en Français

  • Vladimir III de Kiev — (mort en 1173) est grand prince de Kiev pendant trois mois en 1171. Biographie Vladimir est le troisième fils de Mstislav II Chobry et d Agnès (morte en 1181), fille de Boleslas III grand duc de Pologne. Il est élu par les membres de la famille… …   Wikipédia en Français

  • Vladimir II Monomaque — Monomaque après la chasse, toile de Viktor Vasnetsov Vladimir II Monomaque (russe: Владимир Мономах; ukrainien: Володимир Мономах; baptisé sous le nom chrétien de Vassili ou Basileios) Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.